Dans l'eau des rus des rivières et des mares ↑ AnimaliaMolluscaBivalviaUnionidaUnionidaeUnionidae

Unio crassus
infos
statuts

• Zone Naturelle d'Intérêt Faunistique et Floristique (Znieff)


ZnieffEspèce déterminante Znieff


• Protection au niveau national


FrEspèce protégée en France


• Directives « Oiseaux » et « Habitats », réseau Européen Natura 2000


N2000Espèce inscrite à l'annexe II de la directive « Habitats »


Znieff FrN2000

Mulette épaisse

La Mulette épaisse Unio crassus est une moule d'eau douce particulièrement menacée. Son identification nécessite une observation attentive. Plusieurs espèces proches comme l'Anodonte des rivières Anodonta anatina, la Mulette méridionale Unio mancus et la Mulette des peintres Unio pictorum sont présentes dans les rivières de la Brie des Morin.

Elle est présente dans une grande partie de l'Europe, du sud de la France à la Russie, et au nord jusqu'à l'extrème sud de la Suède. En France, elle est connue dans les  bassins de la Loire, de la Seine, du Rhin et de la Meuse. La carte présentée ci-dessus n'est pas représentative des connaissances acquises dans le cadre d'études réalisées par la Fédération de Seine-et-Marne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique. Quelques résultats obtenus sont disponibles sur le site web officiel de Natura 2000 en Seine-et-Marne.

La Mulette épaisse vit dans les sédiments de cours d'eau variés, des petites rivières aux grands fleuves. Les sédiments doivent être meubles et pas trop fins, constitués de graviers et de de sables plus ou moins limoneux. Le courant doit être présent, mais plutôt lent. Elle s'alimente de phytoplancton, d'autres micro-organismes et débris organiques en filtrant l'eau, assurant ainsi une fonction importante pour l'écosystème par la diminution de la turbidité.

Le mode de reproduction de cette espèce est original : les mâles libèrent les gamètes dans l'eau qui seront transportées par la rivière et récupérées par le système de filtration des femelles. Les œufs fécondés produisent des sortes de larves appelées glochidium, qui sont amenées à maturité puis libérées dans l'eau par la femelle. Pour survivre, les larves doivent parvenir à s'accrocher aux branchies d'un poisson sur lequel elles vivront en parasite pendant un peu plus d'un mois. L'Epinoche, le Chabot et une dizaine d'autres espèces peuvent être concernées. Après cette phase, la larve devient un minusculte bivalve et s'enfouit dans les sédiments. Les adultes peuvent vivre vingt ou trente ans à notre latitude, et jusqu'à 90 ans dans le nord de l'Europe.

 

Documentation: